• Pavé indigeste #(cos(x)² + 1)



    Bonsoir (ou bonjour, mais j'ai décidé que ça sera bonsoir alors tu fermes ta gueule et tu dis bonsoir. Voilà, merci je préfère <3 Keur et amour).

    Tout d'abord, je tiens à préciser que je n'ai toujours pas modifié la couleur de la police de mon blog, et que par conséquent, écrire un pavé est indigeste, surtout pour moi, mais comme je suis une grosse merde de flemmard, il est très probable que je préfère continuer à souffrir pour écrire que de me fatiguer à changer ne serait-ce qu'une once du thème absolument moche et banal de mon blog.
    Alors de quoi vais-je vous parlez cette fois? Comme d'habitude un gros pavé indigeste traitant essentiellement de moi, puisque c'est l'un des sujet que je maîtrise le mieux. Pourquoi cette idée me demanderez vous? Et bien c'est très simple, ça fait plusieurs personnes que je vois faire un pavé de début d'année, parlant de leur ressenti actuel, et comme je suis quelqu'un d'influençable et de profondément peu imaginatif, mon impulsivité m'a conduit à commencer à écrire le début de ce pavé, même si je sais pertinemment que d'ici quelques heures déjà, je serai déjà en train de trouver ça ridicule. De plus, il semble que lorsque je me contente de parler sur moi sans trop réfléchir j'ai bien plus de commentaires que lorsque je fais d'autres trucs qui nécessitent de la réflexion (d'ailleurs sur le dernier blabla où je parlais de moi et mon blog, vous avez été plusieurs à répondre, mais PAS UN SEUL n'a donné de réponse à la question que je posais à la base, bande de vils chenapans).
    Que dire, que dire... Il est bien plus facile de faire des gros pavé lorsqu'on est déprimé et que l'on a juste à déverser sa tristesse dans le flot des mots, ça coule tout seul, mais actuellement je ne me trouve pas dans un stade que je pourrais considérer comme "déprimé". Peut être pas "heureux" non plus, mais si je devais donner une note à mon bonheur actuel, de 1 à 10, je dirais hmm...6.5? C'est pas trop mal non?
    Mais voilà, moi je suis quelqu'un d'avide, si j'ai 6.5, alors je veux attraper les 3.5 restants pour atteindre le 10, autrement dit: le bonheur complet. Mais comment atteindre ce 10 sacré? Il y a quelques temps (indice: plus d'un an), vous m'auriez demandé de mettre une note, j'aurais répondu 10, et pourtant maintenant je dis 6.5. J'ai donc chuté. Mon bonheur n'est plus le même qu'il fut un temps. Plusieurs causes permettent d'expliquer cela, et j'ai pas envie de toutes les lister, si vous voulez les connaître, venez me le demander directement (en apportant un chèque de 45.92€ TTC), mais ce qui importe vraiment, c'est pourquoi aujourd'hui je ne peux pas me noter plus haut.

    Que se passe-t-il dans ma vie actuellement? Et bien, d'un point de vue purement factuel, je suis actuellement en école d'ingénieur en train de suivre une formation d'ingénieur informatique, après deux dures et éprouvantes années de classe préparatoire intégrée. Mais au delà des faits, qu'il y a-t-il? Et bien, il a un sentiment de trahison. Une trahison effectuée par mon emploi du temps. Pendant deux ans, j'ai serré les dents parce que je me disais, surtout en 2e année, qu'en cycle ingénieur, j'aurai enfin plus de temps libre. Et même si cela est vrai dans l'absolue, LA DIFFÉRENCE EST MINIME PUTAIN. Je me retrouve une nouvelle fois à me lever chaque jour à 6h et terminer presque tout le temps les cours à 18h30. On notera tout de même comme point positif le fait que cette fois, je n'ai plus plein de matières scientifiques pour lesquelles je n'ai aucun intérêt, mais enfin des matières orientées vers l'informatique, et donc plus proche de ce qui m'intéresse vraiment (même si, rappelons, à l'origine, j'ai une âme artistique, et je ne suis pas ici par mon cœur mais par ma raison).
    Mais tout ça, je peux le supporter. Je l'ai fait jusqu'à présent, je peux bien recommencer. Cependant, afin de tout supporter, j'aimerais bien avoir au moins mon cœur, lui, en paix. Je vous explique.
    Attention, la partie qui suit parle de "problèmes" de cœur et d'amour, et comme c'est potentiellement très chiant, si ça ne vous intéresse guère, je vous conseille de passer directement à la suite).
    Mon grand problème est que je suis un romantique mélancolique (et un petit fragile). Bien que je sois capable de vivre seul, je ressens en permanence le besoin d'amour (bon ptet pas en TOUT LE TEMPS non plus, par exemple, quand j'ai très envie de chier, c'est pas vraiment ma préoccupation numéro 1). Après avoir gouter à cette chaleur pendant trois belles années, vivre sans n'a plus la même saveur, le même sens, même après m'être ré_habitué pendant toute une année. Alors vous me direz: " Ben, trouve toi une copine". Mais le fait est que, moi, je veux bien hein !! Ça à l'air si simple pour tous les autres (de mon âge) d'être en couple, alors il devrait en être de même pour ma modeste personne ! Mais c'est sans compter sur deux choses: tout d'abord je suis ingénieur, donc dans ma vie de tous les jours, je vois beaucoup plus de mecs que de filles; ensuite, si je suis peu exigeant en terme de physique, je me surprend à être plutôt difficile en terme de personnalité; et enfin, quand bien même je trouve une fille qui m'intéresse, elle est soit déjà prise, soit intéressée par quelqu'un d'autre, et mon propre code de l'honneur me défend d'influencer sur les affaires de cœur des autres, pas comme un certain corbeau; alors oui ça fait trois "choses" au final, oui j'ai menti, mais c'est moi qui décide putain!! L'année dernière, j'étais dans un stade plus avancé de manque, car j'ai essayé Tinder, et c'est là que j'ai réalisé que ce n'était pas fait pour moi. J'ai réussi à parler avec quelques filles, j'ai même flirté avec une, mais à chaque fois, j'ai l'impression qu'il n'y a pas de compatibilité au niveau personnalité, que je ne peux pas être moi-même, et donc que ça ne marchera pas. Peut être que certaines personnes arrivent à trouver l'amour en tombant d'abord sous le charme par le physique, mais maintenant moi je sais qu'il vaut mieux que je sélectionne par la personnalité d'abord. Voilà, comme ça vous savez, mais honnêtement c'est pas très intéressant. Il y a bien certaines filles qui m'intéressent potentiellement (je dis "certaines", mais actuellement on est plus proche de une ou deux peut être), mais à chaque fois il y a "mais", une contrainte, un obstacle, une incertitude, etc...
    Ce qui est plus intéressant, c'est que face à mon échec en amour depuis un an, je ne cesse de me poser la question de si ce manque je ressens est réellement un véritable besoin d'amour ou bien un "simple" manque d'affection. Certes, dans les deux cas il y a quand même un manque, mais le deuxième est quand même plus aisé à combler que le premier ! Cette question je me la pose souvent, et jamais je ne peux y répondre. Enfin, ça ne veut pas dire pour autant que je vis dans la solitude, en tant que pauvre malheureux, non, loin de là. Je suis entouré de personnes superbes, mais à chaque fois, ce qui me manque, c'est la proximité. Être plus proche des gens que j'apprécie, ce n'est pas facile, surtout quand on atteint un âge ou beaucoup de gens possèdent des amis qu'ils connaissent depuis de nombreuses années, s'immiscer ainsi dans le "cercle privé" est chose ardue. D'autant plus que je suis hélas quelqu'un d'assez possessif, et j'ai horreur de cette facette de moi, avec la facette qui fait de moi un homme (c'est à dire quand je pense avec en bas). Pour ça il faut du temps, mais j'ai beau être patient, là tout de suite, j'aimerais que tout ce temps là soit derrière moi. Franchement, tout reconstruire c'est pas évident, même après un an. Pour ça que je vous conseilles personnellement de jamais laisser vos meilleurs amis de côté, même si vous êtes follement amoureux de votre partenaire (si partenaire il y a), car dans le cas où la belle histoire se finit, il est peu agréable d'avoir l'impression de n'avoir presque plus rien. M'enfin bref. Je me disais que j'arriverais à aller vers une conclusion cohérente, mais là ça n'en prend pas le bon chemin, alors je vais mettre un point à cette partie sur l'amour.

    Que dire ensuite... Oh, oui, pendant les vacances d'été, j'ai rencontré au tout début, puis sur la fin, quelques personnes vraiment superbes, genre, elles m'intéressent vraiment (dit comme ça, on dirait une parole de scientifique fou, mais je pense que vous avez compris l'idée, et si vous n'avez pas compris, sachez que je m'en bats totalement les couilles). Et c'est là que survient le problème de m’immiscer dans le cercle privé, devenir proche de ces personnes, sans précipiter les choses, sans tout foutre en l'air, c'est pas facile.

    Bon, je vous cacherai pas qu'après avoir terminé la partie "problèmes de cœur", il reste plus grand chose, parce que ma vie se résume essentiellement à des études d'ingénieur et des réflexions mélancoliques sur mon manque d'affection. Rajoutez avec ça un peu de reblochon, mon criterium, du chant et mes instruments de musiques, et vous avez mon portrait fini.
    Je suis plutôt satisfait de moi, pour une fois j'ai réussi à ne pas sombrer dans le discours mélodramatique, ce qui rend sans doute le pavé plus digeste, bien qu'au final je n'ai pas parlé de tant de choses que ça...
    M'enfin! Pour cette année (scolaire), donnons-nous des bonnes résolution: Je deviendrai un peu moins con et je trouverais l'amour, en tout bon fragile romantique que je suis !
    Voilà, c'est fait.

    Je vous laisse avec cette petite musique pour détendre l'atmosphère. Alors oui, je l'ai mise aussi au début, mais je savais pas trop où la mettre, alors je l'ai avant et après, comme ça, si jamais vous avez lu trop vite et oublier de lancer la musique, vous avez un petit rattrapage pour la fin. Je suis gentil,n'est-ce pas?



  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Octobre 2017 à 21:59

    Je te l'ai sans doute déjà dit, mais ton parcours "scolaire" m'a plutôt bouleversée. 'aurais vraiment aimé que tu aies eu l'occasion de faire des études dans l'art, là tu te retrouves dans une filière qui semble moins t'intéresser ... L'art, c'est certes un domaine sélectif, mais "qui ne tente rien n'a rien" : facile à dire, mais ça aurait vraiment été génial que tu puisses au moins tenter, quitte à avoir des remords plus tard, et pas des regrets comme maintenant.

    J'ai aussi eu l'occasion d'expérimenter ce "vide affectif" que tu décris si bien, et je me suis plusieurs fois retrouvée à pas mal y réfléchir. J'ai parfois l'impression de juste avoir besoin de me prouver que je suis capable de plaire, d'être aimée autant que j'aime ... Peut-être aurai-je la réponse un jour.

    En attendant, contente d'avoir lu ce pavé pas si "indigeste" que ça au final. C'est important de se confier parfois, de faire le point, j'espère que ça t'aura permis de souffler ... Bon courage en tout cas, je suppose qu'on aura l'occasion de reparler dans peu de temps~

      • Lundi 9 Octobre 2017 à 22:10

        Il faut pas non plus dramatiser! L'informatique, c'est pas ce que je préfère, mais j'aime bien ça va! Et puis bon, boulot sûr et salaire confortable, ça se refuse pas en cette triste époque ! Ne t'en fais pas pour moi ;)

        J'espère que tu trouveras la réponse bientôt, et moi aussi d'ailleurs! Mais si il y a bien une chose que j'ai appris, c'est qu'il ne faut pas en faire une obsession, sinon on perd son objectif de vue :(

        Content que tu sois contente d'avoir lu mon pavé (et laisse le être indigeste, t'es qui pour lui dire comment il est, t'es pas sa mère! ). Je dirais pas que je me suis "confié" pour autant, j'ai simplement laissé partir ce qui est sur la couche externe. Me confier, je réserve ça à un cadre plus privé ^^
        Mais ton encouragement est apprécié à sa juste valeur ;)

    2
    Lundi 9 Octobre 2017 à 22:54

    Bon en vrai, je suis venue lire au début parce que j'ai vu un (cos(x)²+1).

    Sinon je suis d'accord, on se fait tous douiller avec les emplois du temps d'ingénieur, c'est à peine plus sympas qu'en prépa :c (mais on se console en regardant les edt des ingé chimie donc ça passe).

    Niveau affectif, tu sais déjà ce que j'ai à te dire là dessus, je reste disponible si tu souhaites parler des détails, mais évite de mettre la faute sur le dos d'un corbeau si tu veux bien, c'est comme renier le problème. J'aimerais écrire des choses plus intéressantes pour t'aider, mais j'ai le cerveau en pagaille et ça aide moyen à raconter quelque chose de cohérent, excuse moi.

    Tout ça pour te dire que même si on ne te répond pas toujours, il y a toujours des gens pour t'écouter quoiqu'il arrive, alors courage Ryu', pour les études et pour le reste, u can do it !

     

    ..je ne relirai pas ce commentaire parce que j'ai écrit ça n'importe comment ._.

      • Mardi 10 Octobre 2017 à 17:36

        C'est l'appât à ingénieurs perdu, c'est trop efficace :')

        Sinon, je suis conscient que lire mon pavé n'est pas forcément la chose la plus agréable pour toi, et je suis navré que ça puisse te mettre mal à l'aise sur certains moments, mais tu te doutes bien que je ne le fais dans ce but. Sauf pour le coup du corbeau, qui, pour le coup, était une pique gratuite, dont je ne pouvais m'empêcher, mais ne va pas t'imaginer que je remets le poids des responsabilités sur le dos du corbeau, ça c'est simplement de la gratuité.
        Mais merci de ton soutien, notre lien est devenu peut évident, mais je sais bien qu'il existe toujours, merci.

    3
    Lundi 9 Octobre 2017 à 23:21

    Je viens de tomber sur cet article, je voulais prendre le temps de répondre, oui môssieur, même avec un DM de maths à faire pour demain. Je voulais juste que tu saches (et tu le sais déjà en fait) que le crew du Libertalia sera toujours là si tu as un problème. Pareillement à Sky, j'espère un  jour te voir te lancer dans des projets artistiques malgré ta futur profession d'ingénieur informatique. J'espère de tout coeur que tu trouveras l'amour et une personnalité qui t'attireras, et que tu atteindras ce 10 de bonheur. Parce que tu es une de mes découvertes de cet été, et qu'en tant que tel tu mérites  d'atteindre ce bonheur absolu, de réaliser tes rêves, parce que tu es un mec cool. 

      • Mardi 10 Octobre 2017 à 17:42

        Les jumelles, vous êtes vraiment trop gentilles, recevoir des encouragements de toutes les deux, ça me fait chaud au cœur, même si on se connait que depuis l'été. Je me suis rapidement attaché au crew du Libertalia, et j'ai parfois l'impression de me rappeler une lointaine époque, ça me rend nostalgique (mais pas que ^^)
        Merci de ton soutien, j'espère aussi que j'arriverai à lancer de nouveaux vrais projets artistiques, et j'espère que sky aussi, mais ça seul l'avenir le dira. Je pense que tu as compris que tu fais partie des "personnes superbes" de fin d'été, avec Sky et le Capitaine, et en tant que telle, je te souhaite aussi t'atteindre la même note de bonheur que moi, mais ça tu t'en n'as pas formulé le souhait explicitement, c'est moi qui décide!
        On va tous se serrer les coudes cette année, au sein de l'équipage, même le Capitaine, qui n'en est qu'à l'innocence de son jeune âge :')

    4
    Lundi 6 Novembre 2017 à 21:28

    Woh, ce pavé emprunt de mélancolie m'as vraiment touché. T'arrive à coucher sur papier des sentiments complexe, exercice que je n'ai jamais réussi à faire jusqu'à présenr, tu gagne vraiment mon respect ( même si tu l'avais déjà avant ). Je suis surement pas la personne la mieux placé pour dire ça du fait de mon jeune âge, mais sache que je comprends ce que tu ressent . En tout cas j'espere que t'arriveras à surmonter tout ça et que tu méneras une vie qui t'apporteras le bonheur. 

      • Lundi 6 Novembre 2017 à 22:21

        Ton soutien et tes compliments me touchent, mais je t'en prie, ne me surestime pas tant xD
        Ma manière d'exprimer le chaos qu'est mon esprit n'a rien d'harmonieuse, je ne suis pas même certain qu'elle soit ordonnée :')

        Mais merci tout de même ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :